Etablir les permis de feu de son établissement

Dans plus de 30% des cas d’incendie en entreprise, ce sont des travaux par points chauds qui ont initié l’incendie. Il est souvent catastrophique : on sait que 70 % des entreprises qui ont subi un incendie important ne reprennent pas leur activité ou disparaissent à très courte échéance.

Description de cette formation

Lors de la réalisation de travaux par points chauds dans l’entreprise (soudage, meulage, oxycoupage….) des précautions doivent être prises pour ne pas initier un incendie. La procédure du permis de feu est particulièrement bien adaptée à ce risque. Elle est rendue obligatoire par la règlementation pour certains établissements et types de travaux. Elle peut aussi être exigée contractuellement par l’assureur. Enfin, elle peut procéder d’une démarche volontaire visant à réduire le risque incendie afin de sauvegarder l’outil de production.
Dans tous les cas, pour être efficace, le permis de feu ne se délivre pas en se limitant à renseigner un formulaire. Une analyse de risque in situ est nécessaire. Une surveillance pendant et après les travaux l’est aussi avant de terminer par la clôture du permis de feu.
Il est donc essentiel que les personnes chargées de délivrer ces permis connaissent les mécanismes de combustion et de départ de feu et maitrisent intégralement le déroulement de la procédure de délivrance. Aussi, nous avons conçu sur ces bases le programme de formation que nous vous proposons.
.

Domaines d’utilisation, exemples d’application de cette formation :

PME et PMI, entreprises de taille intermédiaire, plateformes logistiques, Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), établissements recevant du public (ERP) et Immeubles de grande hauteur (IGH)

En complément :

Formation sur l’établissement des plans de prévention, protocoles de chargement / déchargement et permis de travail

Pour une demande d’information gratuite cliquez ICI